Q’Amouressence

Première donnée à l’amphithéâtre de l’Opéra Bastille en 1999.

Dans « Q’Amouressence » Dieu envoie un ange sur terre pour lui faire un rapport sur le sentiment amoureux de nos jours. Il y découvre la tromperie, la maladie, la virtualité… Ce qui crée le désir et la passion, mais qui éloigne du véritable Amour. Heureusement le véritable Amour est en chacun des êtres humains, et il se réveille quand les larmes coulent.

« Q’Amouressence exprime la recherche chimérique de la pureté dans le sentiment amoureux. » (NN)

merci aux danseurs :

Delphine Baey, Eve Grinsztajn, Muriel Zusperreguy, Caroline Bance, Guillaume Charlot et Jean-Philippe Dury.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer